DevaNsens
massages bien-etre
My video

Quand la méditation réconcilie corps et esprit.

mardi, 13 mars 2018
Rate this item
(1 Vote)

Les récentes études scientifiques et les nombreux témoignages de méditants nous le prouvent: la méditation aide à réduire le stress, à gagner en concentration et à améliorer l'efficacité professionnelle.

De plus, en faisant la chasse aux idées noires, elle nous permet d’accueillir les événements du quotidien et du monde en entier de façon positive.

Pour certains, la méditation serait même un véritable exercice spirituel, qui nous permettrait de cultiver ces sentiments nobles, quasiment divins: la paix, l'amour pour son prochain, la compassion, et la joie d'être, tout simplement. Après avoir décidé de donner une chance à la méditation d'entrer dans notre vie, il nous faut choisir la bonne technique, celle qui nous correspond.

Devrions-nous observer notre souffle ou réciter un mantra ? Devrions-nous télécharger une application et nous laisser guider ? Ou bien nous asseoir tout simplement et improviser ?

 

La première chose à faire est de se débarrasser de tous les fantasmes.

La méditation est un exercice où l'on apprend à se connaître soi-même. Et pour se connaître soi-même, il faut d'abord tourner son attention vers l'intérieur.

Cependant, notre vie durant, notre attention est toute dédiée au monde extérieur: notre famille, nos proches et nos collègues mais aussi les objets de notre quotidien et les divertissements médiatiques mis à notre disposition. Nos sens sont constamment sollicités par les nombreux stimuli qui ponctuent nos journées.

Cette agitation perpétuelle entraîne une agitation de notre esprit, et cet esprit instable renforce en retour notre rythme de vie trépidant: nous courons d'un endroit à l'autre, d'une distraction à une autre, et la confusion mentale s'installe petit à petit.

Grâce à la méditation, nous interrompons ce cercle vicieux et nous nous arrêtons quelques instants.

 

Alors comment s'y prendre ?

Assis en silence, en tailleur ou sur une chaise le dos droit, on ferme les yeux et on redirige notre attention. Celle-ci peut se porter sur notre souffle ou sur notre corps par exemple. Ce qui compte, c'est de rediriger notre attention vers nous, vers notre intérieur -notre corps et notre esprit- afin de voir ce qu'il s'y passe vraiment.

Notre observation intérieure se doit d'être objective et détachée. Attentive mais relâchée. Ainsi, tranquille, nous laissons les pensées et les émotions de notre esprit apparaître et disparaître, les douleurs et les tensions de notre corps venir puis partir.

La méditation est en fait un exercice sans artifice et l'observateur, assis tranquillement, ne cherche rien. Il observe tout simplement. Minute après minute, séance après séance, et jour après jour, le cœur ralentit sa course et les pensées se raréfient. Un espace naît dans l'esprit du méditant et grandit peu à peu. L'esprit devient plus clair, plus limpide. Le corps plus léger et harmonieux.

Parfois, l'esprit s'agite à nouveau. Les nuages reviennent et le chaos intérieur reprend ses droits. Ce n'est pas grave, l'essentiel pour le méditant est de ne pas renoncer, mais de recommencer et de se contenter d'observer ce qui se passe en lui.

Son but principal est de maintenir une observation attentive, objective et détachée. Peu importe la météorologie de son être -qu'il vente, qu'il neige ou qu'il fasse beau.

 

Un apprentissage jour après jour.

Méditer est en fait un exercice simple. Tellement simple qu'il en devient déroutant pour notre esprit agité et pétri de complexité.

C'est un exercice délicat également, car il demande de la rigueur, de la détermination, de l'inspiration, et une certaine dose de sensibilité.

Seulement, il faut savoir que c'est en méditant que l'on apprend la méditation. Les qualités qu'elle demande se développe au fur et à mesure de la pratique. Je vous conseille donc d'essayer et d'oser, car les briques s'assembleront bientôt une à une, séance après séance.

Et vous relevant, jour après jour, vous remarquerez une paix naissante en vous. Une paix fragile au début, mais qui peu à peu prendra de l'amplitude et de la largeur dans tout votre être. Ainsi, faîtes confiance à votre intuition, mais gardez un esprit critique. Face aux multiples choix que le monde de la méditation vous propose, choisissez la pratique qui vous parle le plus. Mais gardez toujours à l'esprit les éléments clés d'une bonne méditation: silence, immobilité et contemplation objective tournée vers l'intérieur.

La méditation n'est pas un divertissement, ni une simple séance de relaxation. C'est un véritable exercice de l'esprit où l'on essaye de mettre à jour les fascinants mystères de notre être. Si nous gardons ces idées en tête, alors notre assise nous portera peu à peu vers une vie plus heureuse et plus épanouie, et une paix toujours plus profonde...

 

 

Il y a 2500 ans, Siddharta Gautama, un jeune prince indien riche et promis à un avenir confortable, décida de quitter son palais pour s'isoler dans une forêt.

Il avait auparavant essayé toutes les pratiques de méditation prévalentes à son époque, mais en vain, car il s'était aperçu qu'aucune ne lui avait vraiment ouvert les portes de la libération absolue.

Alors, déterminé, il s'assit à l'ombre fraîche d'un grand arbre et décida de chercher par lui-même le chemin de la délivrance, si tant est qu'il existât.

Conter son expérience n'est pas anodin, car elle est révélatrice de la manière juste de méditer.

On raconte qu'il ne bougea pas pendant des jours et des nuits. Assis en silence les yeux fermés, grâce à sa concentration sans faille et son observation détachée, il vit peu à peu les choses telles qu'elles étaient. Il observa ses pensées, ses émotions et ses sensations physiques apparaître et disparaître en lui. Il vit les choses se lier et se délier sans fin...les couleurs, les impressions, les idées et les concepts, tout semblait si éphémères, si impermanent...

Qui était-il finalement dans tout cela ? Assis de cette manière pendant des semaines, résolu dans son observation intérieure, il réalisa en lui la réalité ultime, celle qui se cache derrière toute chose et qui les unit toutes. Il réalisa le ciel bleu immaculé et pur de sa conscience. Un ciel clair et sans limite. Plus aucun nuage de pouvait venir troubler la sérénité et la stabilité profonde qu'il venait de découvrir. En se relevant, il était devenu un nouvel homme. Un homme libre et profondément en paix, car il avait percé à jour les mécanismes qui l'avait conduit à la souffrance et il avait trouvé le chemin qui mène au véritable bonheur.

Cet homme fut nommé le Bouddha -l'éveillé. Il a ensuite dédié sa vie à expliquer aux hommes comment trouver le chemin du bonheur et de la paix grâce à la méditation.

Read 132 times Last modified on mardi, 13 mars 2018 09:40
2016 DevaNsens